Hygromètre : comprendre la variable de l’humidité relative

Hygromètre : comprendre la variable de l’humidité relative

Saviez vous qu’un hygromètre sert à mesurer l’humidité relative ? Mais à quoi cette variable absente des bulletins météo fait-elle référence ? A-t-elle un impact direct sur notre qualité de vie et notre confort au quotidien ? Peut-elle expliquer l’exacerbation des phénomènes allergiques dans nos intérieurs ? Quid de la sensation de moiteur, des odeurs désagréables de renfermé, de l’émergence de foyer de moisissure ou encore de démangeaisons cutanées et oculaires ? Le point dans cet article de synthèse.

  • Hommak Hygromètre Intérieur, 2.3 Pouces Grand Écran ThermomèAvis sur Hommak Hygromètre Intérieur, 2.3 Pouces Grand Écran Thermomè9,99 € 10,99 € Voir
  • DOQAUS Mini Thermomètre Intérieur, Hygromètre Intérieur de HAvis sur DOQAUS Mini Thermomètre Intérieur, Hygromètre Intérieur de H10,99 € 15,99 € Voir
  • Habor Mini Thermomètre Hygromètre Intérieur Numérique à HautAvis sur Habor Mini Thermomètre Hygromètre Intérieur Numérique à Haut12,99 € Voir

Relevés de prix actualisés toutes les 24H. Le dernier relevé date du 19/10/20 à 17:59:36.

Pourquoi le taux d’humidité relative est important ?

Une humidité relative équilibrée et sauvegardée dans l’intervalle physiologique est un élément clé pour créer un environnement sain et confortable pour les occupants. L’humidité, qui est définie comme la quantité de vapeur d’eau dans l’air, fait le plus souvent référence à une mesure de l’humidité relative. Comme l’humidité relative peut être directement liée aux problèmes d’allergies, aux dommages causés à la maison et au bâtiment, à la présence de parasites et champignons et à votre niveau de confort général, il est important d’en comprendre les subtilités pour agir et améliorer sa qualité de vie, au quotidien.

Quelles sont les conséquences d’un air trop sec ?

Avec une hygrométrie trop élevée ou trop faible, vous courrez des problèmes de santé sur le long terme, mais aussi des dommages plus ou moins graves sur vos meubles et votre maison. Avec un taux d’humidité relative constamment inférieur à 30 % (mesuré par un hygromètre bien calibré à plusieurs moments de la journée), vous allez évoluer dans un air particulièrement sec. Ainsi, la probabilité de la propagation des virus, notamment celui du rhume et de la grippe, va augmenter pendant la saison. De même, un air trop sec va induire des irritations et une inflammation des voies aériennes supérieures, assécher la peau et les muqueuses et provoquer une déshydratation. L’air trop sec est également responsable des démangeaisons oculaires et de certains légers troubles de l’humeur, notamment l’irritabilité et la nervosité.

D’un autre côté, l’air sec peut faire des ravages aux fondations de votre maison, avec des fissures dans les murs et les plafonds, la séparation des plancher de bois et le rétrécissement progressif des cadres de portes et de fenêtres. Si vous avez un problème d’air sec dans votre région, vous allez devoir investir dans un (bon) humidificateur pour retrouver une bonne qualité de vie.

Quelles sont les conséquences d’une hygrométrie trop élevée ?

Lorsque l’humidité relative est supérieure à 50 %, les allergènes en suspension dans l’air humide, tels que les spores de moisissure, les acariens et les bactéries, se développent et se multiplient rapidement, aggravant les symptômes des personnes allergiques. Les personnes souffrant d’asthme allergique, qu’il soit saisonnier ou péri-annuel, en sont les premières victimes. Les environnements excessivement humides causent d’autres problèmes :

  • Ils sont des lieux de reproduction propices pour les blattes, les termites et autres insectes nuisibles ;
  • Ils constituent un terrain fertile au développement des odeurs de moisi, de la pourriture et de la décomposition accélérées du bois, des plafonds et des murs ;
  • Une hygrométrie élevée favorise les remontées capillaires dans la maison ;
  • Lorsque l’humidité relative est élevée en été, vous pouvez ressentir une chaleur beaucoup plus forte que celle qui sévit réellement, car votre transpiration ne peut pas s’évaporer dans l’air, ce dernier étant déjà saturé en vapeur d’eau.

La meilleure façon d’éliminer l’excès d’humidité de votre espace de vie reste le recours à un déshumidificateur.

Comment mesurer l’humidité relative de votre maison ?

Pour éviter les problèmes de qualité de l’air et de confort inhérents à une humidité relative faible ou élevée, vous devez vous assurer que l’hygrométrie de votre maison est comprise entre 45 et 50 %. À ce niveau, les acariens ne peuvent pas survivre, les spores de moisissure ne peuvent pas se reproduire et les parasites domestiques, qui préfèrent vivre dans des environnements très humides, sont chassés. Les hygromètres numériques peuvent vous donner rapidement une lecture précise du taux d’humidité actuel de votre maison, vous faisant ainsi gagner du temps par rapport aux modèles analogiques.

Laisser un commentaire